Lego Batman : Second degré exigé

Le premier film Lego : La Grande Aventure, avait été une bonne surprise au box-office mondial ainsi que pour la critique. Le film, dans son contenu ne se limitait pas seulement aux enfants mais avait un ton beaucoup plus libre et adulte. Même si au fond le tout restait destiné a un public de moyenne d’âge assez jeune. Pourtant, au sein de son histoire, un personnage moins important a fait forte impression : Batman. Voici donc le film sur le super-héros le plus adapté au cinéma décliné sous la forme de Lego.

Synopsis :

Il en rêvait depuis La Grande Aventure Lego : Batman est enfin le héros de son propre film ! Mais la situation a bien changé à Gotham – et s’il veut sauver la ville des griffes du Joker, il lui faudra arrêter de jouer au justicier masqué et découvrir le travail d’équipe ! Peut-être pourra-t-il alors se décoincer un peu…

Mon Avis :

C’est le vidéaste Michael du collectif Vox Makers qui avait annoncé cette tendance sur les films Batman : une alternance entre l’ambiance très sombre avec un univers plus déjantés. C’est complètement le cas de ce film Lego où tout est dans l’exubérance entre les personnages et l’univers.Tout y passe : le film brise le quatrième mur, il y a du multi-universe, et l’œuvre se moque d’elle même et de son héros… Et c’est tout. Supprimez cela et vous obtiendrez un film totalement plat.

Le film passe son temps à ce moquer de Batman et de sa prise de parti : je suis un héros solitaire trop dark de la mort qui tue! Alors oui c’est drôle lorsque les traits d’humour sont finement mis en avant. Au contraire ce film le répète à l’envie. C’est ce qui fait que le film au bout d’une demi-heure se répète constamment. Batman veut se la jouer solo tandis que ses proches passent leur temps à lui dire de devenir raisonnable et penser à eux.

Attention, le reproche qui est fait ici ne repose pas sur le fait des moqueries envers le personnage de Batman, mais plus sur le fait que cela soit répété avec beaucoup d’insistance et peu de finesse. En effet l’humour devient très rapidement redondant et lourd. En réalité, ce sont toutes les blagues du film qui sont rabâchées en continu le tout sans aucune finesse. Même le Joker est fade !

Or il est souvent vérifié qu’au sein d’un film où le Joker apparaît, si celui-ci est raté le film en pâtit. Évidemment, lui aussi est parodique dans son caractère poussant au maximum l’absurdité de la relation avec Batman. Sauf qu’il n’a de Joker que le nom, il n’est en effet pas drôle ni morbide. Il ne devient qu’un méchant plat, classique et surtout sans aucun intérêt majeur.

Le film donne cette sensation très désagréable d’une histoire jouée et inventée par un enfant. C’est par ailleurs dans cette idée que le premier film avait été construit et avait beaucoup plu. Or dans ce film, aucun parti pris n’est choisi, si ce n’est celui de persévérer dans le méta qui devient un prétexte.

Un petit aparté sur le doublage français qui fait bien le job, Philippe Valmont est très crédible en Batman. En ce qui concerne les célébrités Stéphane Bern est un Alfred convainquant, Rayane Bensetti est limite agaçant en Robin et enfin Natoo double une Barbara Gordon plutôt neutre mais dans l’ensemble positif. Enfin Antoine Griezmann et Blaise Matuidi sont aussi au casting, cependant cela se voit immédiatement que ce n’est pas leur domaine de prédilection.

Ce que ce film pose comme problème majeur, c’est qu’il utilise le côté méta et la façon qu’il a de se moquer de lui même pour cacher le vide qui l’entoure. Et le problème lorsque l’on s’attaque à différentes figures de la pop culture c’est que l’on s’expose rapidement a la critique. Or le multi-universe avec Sauron et Voldemort entre autres donne un rendu assez hasardeux.

Ma Note : 11/20

Le film part vraiment dans tout les sens, c’est également ce qui est dommage parce que l’absence de structure. C’est ce qui est dommage car l’humour méta est utilisé à tort et à travers mais à mauvais escient. Certes au début c’est drôle car le film se moque de beaucoup de choses comme Suicide Squad ou les différents films Batman. Cependant le film touche rapidement les limites de cette méthode et rend l’œuvre redondante.

C’est une réelle déception qu’est ce film Lego Batman. En effet après les énormes attentes suscitées par le premier film il était légitime de s’attendre a un autre film de la licence d’aussi bonne facture.

Sources :

http://www.allocine.fr/film/fichefilm-232239/casting/

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=232239.html

Publicités

Une réflexion sur “Lego Batman : Second degré exigé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s